Select Page

Constance Lefebvre n’a pas attendu la quarantaine pour se redéfinir. On pourrait dire qu’elle est une touche-à-tout professionnelle. Je n’avais jamais auparavant entendu quelqu’un de notre génération me dire que, dès le cégep, elle aspirait à devenir travailleure autonome. Ironie du sort, après avoir travaillé à son compte comme graphiste et entraineure personnelle, en plus d’avoir eu une entreprise de fabrication de porte-bébés, Constance est aujourd’hui employée dans le réseau de la santé.

Au fil de la conversation, nous explorons entre autres :

  • Son rôle de mère alors que ses garçons deviennent des hommes
  • Ce qui l’a amenée à devenir athlète sur le tard, un changement surprenant pour quelqu’un qui détestait les cours d’éducation physique au secondaire.
  • Et comment une opération au cerveau alors qu’elle avait trois jeunes enfants a changé sa perspective sur la vie

Merci de partager ce moment avec nous.